mardi 19 décembre 2017

Un café chez O'Keeffe?



En ce 19 décembre que nous passons à célébrer les Urbain, et 12 jours avant 2018, il nous semble nécessaire et urgent de vous parler de Georgia O'Keeffe.



Si ce nom ne vous dit rien, nous ne vous en voulons pas, si sa peinture ne vous dit rien non plus, nous ne vous en voulons pas plus.
Par contre il nous parait important que vous entriez dans son jardin, visitiez sa maison, oeuvre de toute une vie.
Alors O'Keeffe, c'est qui? 



Née en 1887 à Sun Prairie dans le Wisconsin et décédée près d'un siècle plus tard au Nouveau-Mexique, elle est considérée comme une des peintres modernistes majeures du XXème siècle.










L'artiste est principalement connue pour ses gros plans de fleurs qu'elle traite à la limite de l'abstraction.



Mariée en 1924 au galeriste Alfred Stieglitz, une façon de joindre l'utile à l'agréable, Georgia n'en demeure pas moins solitaire.
Désireuse d'échapper aux interminables étés passés au Lake George avec la famille et les amis de son époux, elle profite d'accompagner une amie pour s'éclipser au Nouveau Mexique. 



Séduite par l'aridité de la région qui lui offre des paysages spectaculaires Georgia y retourne chaque années jusque 1940.
La découverte du Nouveau-Mexique influence et oriente définitivement sa peinture.






En 1949, après la mort de son époux, Goergia décide de s'installer pour de bon au Nouveau-Mexique où elle possède depuis plusieurs années une maison et un atelier.


Là bas, se sentant parfaitement elle et chez elle, Georgia prend autant de plaisir à arranger et rénover son ancien ranch qu'à peindre les paysages qui l'entourent. 








Le Strict Maximum, en toute franchise, ne raffole pas de l'oeuvre de Georgia, mais admire tout de l'image de l'artiste qu'elle a lié à son oeuvre, jusqu'à en devenir une elle-même.


C'est surtout à travers ces clichés de femme solitaire, toujours en noir et l'air grave que le Strict Maximum connait O'Keeffe. L'image de la peintre est en complète contradiction avec sa peinture colorée, joyeuse et pleine de vie.


Les deux photos de Georiga les plus courantes sont celles où Georgia pose à côté de son mobile et porte sa broche "OK" d'Alexander Calder.



Il est temps maintenant de vous offrir le Home Tour O'Keeffe et vous comprendrez alors, peut-être, notre engouement soudain pour la dame en noir du désert.







Accro à Instagram.







Pour vous remercier de nous avoir accompagné durant cette belle visite, au Strict Maximum nous vous offrons quelque chose d'inestimable:


Le sourire de Georgia. Si, si regardez bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire