vendredi 16 juin 2017

31x31.



Les semaines se suivent et se ressemblent. C'est encore un nouveau Digan qui fait son entrée au Strict Maximum aujourd'hui. Un grand plat rectangulaire, beau morceau de 31 cm et 4 cm d'épaisseur. Lourd, massif et sans fioritures, le centre de table idéal.





Parmi les petits nouveaux des derniers jours, on peut aussi compter cette boîte de Barbara Delfosse qui va bientôt partir chez Tata Isabelle se refaire une beauté.


Encore et toujours des Deblander...




Enfin, si vous passez par Saint-Amand-en-Puisaye avant le 30 septembre, le Strict Maximum vous recommande de faire une halte au chateau. S'y tient une exposition autour de l'oeuvre du céramiste Albert Vallet. L'occasion de voir une trentaine d'oeuvres de ses différentes périodes : euclidienne, chamanique et cosmique (tout un programme!)







dimanche 4 juin 2017

+ 1 Digan.



Il y a des soirées Hichcockiennes parfois au Strict Maximum. L'appartement entier se noie dans l'or du coucher de soleil. Et si c'était un signe pour les trouvailles du lendemain? 





Apparement oui car nous l'avons retrouvé dans un bol de Pierre Digan. Bol qui vient compléter la collection et que le SM prend toujours autant de plaisir à photographier au fil des achats. Si vous nous trouvez quelque chose de ressemblant, vous pensez à nous ? Souvent, ce n'est pas signé ou alors de la célèbre "patte d'ours"

Et parmi les trouvailles notables ou poétiques -au choix- cette sérigraphie ancienne d'Henri Matisse Femme à l'amphore.




Cet article se termine comme il a commencé, avec quelques photos d'ici. Parce qu'il y a des petits nouveaux qui se glissent régulièrement entres les anciens et qu'on ne pense pas toujours à vous les présenter.








lundi 29 mai 2017

Un grand Picault.



Cette semaine le Strict Maximum est tombé en amour pour ce très gros Picault, et quand on dit qu'il est gros, il est gros: 56 cm et 6.2 kg ! Un beau bébé!

Quand on regarde ce vase, c'est le Sud que l'on voit. Une amphore, une jarre posée au sol, la Méditerranée, des murs à la chaux, des espadrilles et une paire de boules (de pétanque) 

On peut aussi surtout y voir l'oeuvre d'un artiste arrivé à Vallauris avec Roger Capron et Jean Derval en 1945, l'un des pionniers de cette nouvelle génération qui a fait revivre la poterie de Vallauris. Il était également le voisin d'un certain Pablo Picasso avec qui il tissa une forte amitié et avec qui il collaborera ensuite.

Ce vase cuisson bois daterait de la fin des années 40 et il est signé PICAULT en toutes lettres. Il s'agit donc d'un travail personnel du céramiste (la signature RP étant réservée aux pièces produites en série à l'atelier)


Le SM est ravi d'avoir un peu de Sud à la maison. Un bel avant goût des vacances...




Gageons que si cet été ne signe pas le grand retour de la robe  jaune à froufrous , il sera celui de l'avènement du port de jarre sur épaule.
Foi de Strict maximum!




mardi 23 mai 2017

Bistouri et magie.





Il y a de cela quelques mois, nous nous sommes vu offrir un porte-encens d'Yves Mohy. L'histoire aurait pu s'arrêter là.
Malheureusement ce pauvre petit Mohy, véritable Ribéry de la céramique, porte les stigmates d'une vie apparemment tumultueuse. 








Etats "correct" "moyen" et autre "passable"  ne faisant pas partie du language au SM, nous décidons de remédier à cette restauration de bistouriste* aussi désastreuse que l'accident en lui-même. 

Pour rectifier le tir, nous le savons au SM, il n'existe qu'un moyen. Ou plutôt qu'une personne, une Lady de la restauration. 

Si pour être bien faite la chirurgie demande oeil d'aigle, cœur de lion et main de femme, le Strict Maximum est convaincu qu'il en va de même pour la restauration de céramique.









Le Strict Maximum souhaite à tous ses lecteurs de connaitre pareil sentiment de bonheur en découvrant la pièce rentrée de son séjour chez Isabelle, et si d'aventure vous en avez besoin, n'hésitez pas, Isabelle est par .
Isabelle s'occupe également de restaurer vos poupées en porcelaine violentées par de méchantes petites filles...de notre côté nous ne jouons plus aux poupées depuis fort longtemps; Barbie ayant  été rapidement remplacée dans no coeurs par Barbu.

*Bistouriste: personne qui pratique la chirurgie en amateur durant ses moments de loisir.

dimanche 21 mai 2017

Posez vos valises à... Saint-Bernard.



Au Strict Maximum, nous avions quelque peu renoncé à vous faire déménager. Non pas que nous estimons que vous êtes très bien là où vous êtes, mais plutôt que nul endroit ne semblait assez bien pour vous accueillir comme il se doit. `
Tout ceci sans compter la mise en vente récente de la maison dont il est aujourd'hui question.
Le genre de maison qui vous fait pousser des "oh", "ah", "han!" devant votre écran. 




Le genre de maison qui vous fait dire que tout n'est pas perdu, que l'impossible est encore possible.
C'est donc sans poser de questions que vous filerez vivre à Saint-Bernard, autrefois Saint-Barnard et vous deviendrez ainsi Spinosiens. Logique. 
Logique car avant le passage de Mr Barnard, lieutenant de Charlemagne, le village s'appelait Spinosa, beaucoup plus sexy mais avec le piston de Barnard, le changement fût rapide et sans appel.
Tout ça pour qu'au final à l'usage, Barnard ne se transforme en Bernard.




Le Strict Maximum fût d'abord attiré par la situation en hauteur de la maison et son terrain, vous imaginant fort bien courir dans l'herbe tendre, cheveux aux vents, ivre de cris et plein d'élan. Avec ses quelques 12444m2 de terrain, ceci devient amplement envisageable.






Au Strict Maximum le détail est roi et la toiture a priori récente ne présageait rien de bon pour l'intérieur. Et l'intérieur pour le SM, ça compte...


"oh!!"

"ah!!"

"han!!"

Oui quand même.
Dessinée par Paul Curtelin, cette petite merveille vous offre quelques décents 280m2 vous permettant d'aller et venir librement.





Salle à manger de 70m2 donnant sur un salon de 51m2,  une cuisine avec office, 6 chambres dont une de 30m2 avec bureau, 71m2 en sous-sol et puis tiens, 3 garages. 1 seul eut été insuffisant, 2 beaucoup trop commun.
On ne vous parle pas du décor, du mobilier, des couleurs... Non pas besoin, vraiment pas.







Si tout ça ne vous donne pas envie de fuir vers l'Ain alors nous n'y comprenons plus rien.

Et comme toujours, pour une visite, un compromis c'est par ici.


vendredi 19 mai 2017

Guillocher.



Le Strict Maximum fait entrer une nouvelle "dame du grès" dans ses locaux : Barbara Delfosse. 


Barbara au début des années 60 devant la première sculpture en grès de Pierre Digan.


Il y a peu d'informations qui circulent sur la céramiste. Le Strict Maximum a compilé ici le peu qu'il a trouvé et compte sur ses lecteurs amateurs de grès pour apporter leur touche à cet article.
Barbara Delfosse nait en 1939. Parmi ses pièces phares, on retrouve notre boîte dite "guillochée". Ornements formant un ensemble de lignes, traits ondés qui s'entrelacent ou se croisent avec symétrie.









Barbara Delfosse a fait l'Ecole des Beaux-Arts de Beaune. En 1962, elle s'installe à la Borne et fait partie du courant moderne qui s'empare du village. Elle est aussi la première épouse de Pierre Digan. De leur union nait une petite Pénélope.


Barbara(à droite), Pierre et leur fille Pénélope (complètement à gauche) Photo prise au "café des filles" à la Borne et parue dans "Elle" en 1963.


En 1965, Barbara et Pierre sont lauréats de la Fondation de la Vocation pour leurs travaux. Il y question -selon les sources- de poteries "guillochées" et d'un jeu d'échec géant.
Barbara Delfosse réalise miroirs, boîtes, lampes architecturées. Ses signatures varient, parfois son nom ou son prénom ainsi que deux cachets mais le style reste reconnaissable. Elle travaille peu le tour préférant les pièces construites par plaques décorées et/ou engobées.
L'artiste décède en 2009.


Le Strict Maximum a également fait l'acquisition de ce petit vase en rêvant de trouver un jour une lampe.